Oliver Goldsmith

opticien-paris-16-createurs-oliver-goldsmith

De Grace Kelly à Audrey Hepburn, mais aussi aux stylistes emblématiques : Givenchy, Dior, ils ont tous une chose en commun : Oliver Goldsmith. C’est en 2005 que les collections vintages fut relancées par Claire Goldsmith, petite fille de Oliver Goldsmith, qui fait son retour sur les visages des stars tels que Robbie Williams ou Lady Gaga.

« Je ne crois pas en ces théories disant qu’un certain style convient à une certaine forme de visage. La vie est trop courte pour s’inquiéter ainsi. Si vous aimez une forme achetez-là. »

Oliver Goldsmith.

1926 : Oliver Goldsmith bouleverse l’univers de la lunetterie. Durant les années 1930, le choix des lunettes et leur design inspirait peu et le port de celle-ci était envisagé comme dernier recours. L’écaille de tortue ou le métal était trop couteux, il fallait alors trouver un matériau plus contemporain et plus innovant.

Oliver Goldsmith eu alors l’incroyable idée de parvenir à un accord avec un voisin. Celui ci étant fabricant de boutons, il les troques, les faits fondre et en créer le ” plastique “. Il pu alors jongler avec les couleurs, les textures et les différents design.

La marque devint LEGENDAIRE.

OLIVER GOLDSMITH

EN SAVOIR PLUS SUR OLIVER GOLDSMITH

opticien-paris-16-oliver-goldsmith-presentation-marque

Quelle est l'origine d'Oliver Goldsmith ?

Oliver Goldsmith à été créer a Londres en Angleterre

Quand est-ce qu’Oliver Goldsmith a été créé ?

C’est en 1926 que la marque voit le jour.

Quel est l’inventeur d’Oliver Goldsmith ?

Philip Oliver Goldsmith est lui-même fondateur de la marque

Où sont fabriquées les montures Oliver Goldsmith ?

À l’heure actuelle, les montures sont confectionnées à la main en Italie.

L’univers Oliver Goldmsith

Depuis le milieu du XXe siècle, les lunettes sont devenues un accessoire de mode. La société britannique de lunettes Oliver Goldsmith a su saisir cette opportunité. En effet, la société a conçu des montures élégantes et parfois décalées pour des célébrités. On citera par exemple la princesse de Monaco.

Les débuts de la marque

La société a été fondée en 1926 par Philip Oliver Goldsmith. A cette époque, les artisans de la marque fabriquent leurs montures dans leur propre studio londonien situé au 60 Poland Street. Ils utilisaient des matériaux nobles comme l’écaille de tortue. À l’époque, les tortues n’avaient pas été déclarées espèce en voie de disparition. Leurs coquilles étaient un matériau très populaire pour les lunettes.

Le fils de Philip, Charles Goldsmith (1914-1991), rejoint l’entreprise familiale en 1930. Il devient président après la mort de son père en 1947.

Après la guerre, l’entreprise est passée des montures en écaille de tortue à de nouveaux styles de matériaux expérimentaux. Elle change de stratégie dans le but d’attirer plus d’attention et d’encourager les gens à dépenser plus pour les lunettes.

Les fils d’Oliver, Andrew Oliver et Raymond, ont rejoint l’entreprise familiale dans les années 1950. A cet époque l’entreprise a produit une série de designs délibérément fous en utilisant des matériaux inhabituels tels que le bambou.

Oliver Goldsmith apprécié par de nombreuses célébrités

Une alternative aux lunettes purement pratiques, les montures ultra originales d‘Oliver Goldsmith ont été portées par des acteurs comme Michael Caine, Peter Sellers et Grace Kelly, aux côtés de Lord Snowdon, de la duchesse Grace de Monaco et de Diana. Princess of Wales, qui a permis à la marque d’être reconnue dans le monde entier.

 

Les lunettes de soleil deviennent également une référence en matière de mode. La star britannique Diana Dors portait des lunettes de soleil blanches d’Oliver Goldsmith au festival de Cannes. Audrey Hepburn en portait plusieurs paires, dont “Manhattan” pour son rôle principal dans “Breakfast at Tiffany’s” (1961). Ces créations innovantes et leurs célébrités ont contribué à transformer des lunettes qui étaient une nécessité médicale en un article de mode élégant et amusant.

Une fabrication artisanal

Dans les années 1960, toutes les montures Oliver Goldsmith étaient encore fabriquées à la main dans la Pologne St. Le processus commençait par un dessin à main levée. Les fabricants de montures ont découpé la feuille d’acétate de cellulose à la forme souhaitée, scié les bords, fixé les côtés, poncé le motif fini et finalement ajusté les verres.

 

Au fur et à mesure que le marché de l’optique se développait, la société a continué à développer ses médias. Elle n’as pas cessée de promouvoir ses projets à travers les foires et la télévision pour atteindre de nouveaux clients. Elle a continué à expérimenter divers matériaux tels que l’aluminium dans le cadre du projet «Car Headlights», en collaboration avec la société américaine d’aluminium Hilsinger.

La réussite d’Oliver Goldmsith

En 1972, l’entreprise a déménagé de Poland Street à Potters Bar dans le Hertfordshire. A cette époque, l’entreprise produisait régulièrement de nouveaux modèles. Selon la complexité de la conception, le processus de fabrication du cadre à la main peut prendre de six heures à plusieurs jours. Afin de répondre à la demande, l’entreprise est passée de la fabrication entièrement artisanale à la fabrication semi-artisanale. Leurs prototypes sont toujours conçus en interne.

Une forte concurrence dans les années 80 pour Oliver Goldsmith

Dans les années 80, la société était confrontée à une concurrence croissante sur le marché britannique, comme Anglo American, Michael Selcott Designs, Correna et Linda Farrow. Ces sociétés s’adressent au marché de la vente au détail de lunettes haut de gamme, principalement via les grands magasins et les opticiens, tandis que les montures moins chères sont vendues dans les pharmacies. Les créateurs de mode eux-mêmes ont commencé à utiliser des licences pour les montures de lunettes. André Courreges, Christian Dior et Oleg Cassini ont été parmi les premières entreprises à créer des licences de lunettes.

À la fin du 20e siècle, Oliver Goldsmith a continué à rechercher activement une conscience de soi et une publicité à grande échelle. Le tout dans un marché à la mode et en évolution rapide.

opticien-paris-16-oliver-goldsmith-presentation-marque-princesse-diana
opticien-paris-16-oliver-goldsmith-presentation-marque-2

Nouvelle Ere

Récemment, sous la direction de Claire Goldsmith, arrière-petite-fille de Oliver Goldsmith, la société remporte un grand succès. La marque a relancé sa collection de lunettes de soleil en 2007. Oliver Goldsmith propose désormais des réimpressions de ses modèles classiques “vintage” des années 50, 60 et 70. Elle continue de les commercialiser dans le monde entier.

opticien-paris-16-oliver-goldsmith-presentation-marque

Oliver Goldsmith chez votre opticien Gary et Hanna à Paris

Bien que votre opticien Gary et Hanna soit fier de travailler avec les marques les plus prestigieuses et les plus accomplies de l’industrie de la lunetterie créatrice, notre engagement envers notre clientèle reste notre valeur première.

Que vous soyez à la recherche d’une nouvelle paire de lunettes pour la vie de tous les jours ou même dans le cadre de simples lunettes de lecture, nous sommes là pour vous aider.

En passant la porte de votre opticien Gary et Hanna vous accèderez aux dernières tendances de la lunetterie. Vous serez amené à découvrir les univers des créateurs tels que Andy Wolf, Kirk and Kirk, LGR, Oliver Goldsmith, Masunaga, et bien d’autres.

Votre opticien reste à votre écoute que ça soit pour des lunettes de vue ou des lunettes de soleil.

Nous vous offrons une expérience hors du commun : découvrez une nouvelle façon d’acheter vos lunettes. Nous restons à votre disposition pour tous services après-vente comme la réparation ou l’entretien de vos lunettes par exemple.

Votre opticien Gary & Hanna situé dans le quartier de Victor Hugo dans le 16arrondissement de Paris est à votre disposition pour échanger et vous conseiller au mieux selon vos corrections et besoins visuels.