Expédition gratuite en france

Connectez-vous

Les maladies oculaires fréquentes chez les personnes âgées

4.6/5 - (26 votes)
opticien-paris-16-maladies-personnes-agees-blog

Le vieillissement du corps entraîne des maladies diverses plus ou moins graves dont la plupart peuvent être prévenues, ralenties ou traitées. Les troubles oculaires font partis de ces pathologies qui apparaissent avec l’âge car le nombre de cellules muqueuses de la conjonctive diminuent en vieillissant. Faire un point sur les problèmes de vision qui sont le plus courants et potentiellement invalidants est essentiel pour enrayer leur impact dans la vie quotidienne.

La presbytie

Statistiquement, 6 personnes sur 10 souffrent de troubles oculaires dont 3 sont atteintes de presbytie qui débute généralement autour de 45 ans. Cette pathologie est due au vieillissement du cristallin qui se durcit, perd de sa souplesse et ses capacités d’accommodation. La vision de près et la lecture deviennent difficiles, et cela se corrige avec une paire de lunettes (verres loupe, mi-distance ou progressifs), ou des lentilles.

La cataracte

La cataracte touche une personne sur cinq à partir de 65 ans et une personne sur trois à partir de 75 ans. Avec l’âge, le cristallin peut s’opacifier et créer une perte visuelle progressive jusqu’à la cécité. Ses principaux symptômes sont : vision trouble ou floue, difficulté croissante à voir la nuit, sensibilité accrue à l’éblouissement, réduction de l’intensité des couleurs. À un stade précoce, de simples lunettes peuvent corriger la vue, mais à un stade plus avancé, une chirurgie est nécessaire pour retrouver rapidement une vision correcte. En matière de prévention, il est important de connaître les facteurs de risques tels que le diabète, l’exposition aux rayons UV, l’alcoolisme, le tabagisme, l’obésité, l’hypertension artérielle.

Le glaucome

Un million de personnes souffre de glaucome en France et il est la deuxième cause de cécité. Touchant principalement, les personnes à partir de 40 ans, son affection est due à une forte pression intraoculaire qui entraîne la destruction du nerf optique et ses fibres rétiniennes. Cette maladie est malheureusement irréversible, mais des thérapies peuvent réduire la pression oculaire et éviter ses effets définitifs (collyres, lasers et chirurgie). Pour cette raison, le dépistage préventif est essentiel d’autant que ses symptômes restent longtemps très discrets. Ils peuvent débuter par une perte de la vision périphérique, des halos autour des lumières, des douleurs au niveau de l’œil, maux de têtes, yeux rouges et gonflés ou des larmoiements. Au moindre symptôme, il est important de consulter. L’identification de la maladie consiste à mesurer de manière rapide et sans douleur, la pression intraoculaire à l’aide d’un tonomètre.

La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA)

La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est la pathologie la plus fréquente chez les plus de 50 ans et touche entre 25 et 30 % des personnes âgés de plus de 75 ans. Il s’agit d’une dégénérescence de la macula, une zone centrale de la rétine. Cela entraîne une perte progressive de la vision centrale. Ses principaux symptômes sont : perte progressive de l’acuité visuelle, déformation des objets et des formes, altération de la vision des couleurs, apparition d’une zone obscure ou vide dans le champ de vision (scotome). Un examen oculaire permet de la diagnostiquer et son dépistage précoce est primordial pour conserver les chances de stabilisation.

Trois facteurs majeurs accentuent le risque de DMLA : l’âge, l’alimentation et le tabac. Parmi ces facteurs, on peut ajouter l’exposition à la lumière, l’hérédité, le sexe, la couleur de yeux…

A partir de 55 ans, un contrôle annuel est préconisé. Une autosurveillance est aussi possible grâce au test de la grille d’Amsler.

Pour essayer d’améliorer votre vue, vous pouvez apporter plus de lutéine et de zeaxanthine dans votre alimentation. Vous en trouverez par exemple dans les choux, les épinards, l’œuf ou les agrumes…

En conclusion, avec l’avancée en âge, il devient important de prendre soin de sa vue, pour cela il est nécessaire de prévenir la survenue des maladies oculaires par un suivi régulier et de ne négliger aucun symptôme se rapportant à ces pathologies.